#Littératie numérique

Renforcer la littératie numérique tout au long de la vie
en facilitant les croisements entre formations,
éducation et écosystèmes éducatifs

Dans des lieux de médiation ou au cœur du système éducatif, des enseignant-e-s et médiateurs-trices expérimentent et mettent en œuvre des nouvelles façons d’apprendre intégrant le numérique. Ces expériences, ainsi que de nombreuses études et travaux de recherche, montrent qu’il existe une forte demande sociale de la part des apprenants et des parents, pour des pratiques pédagogiques renouvelées et une médiation numérique favorisant l’acculturation et l’appropriation des usages du numérique.

Les acteurs de la médiation numérique et ceux des systèmes éducatifs, doivent aujourd’hui partager et mutualiser des expériences favorisant l’émergence de nouvelles initiatives, en particulier pour un public éloigné du système scolaire. De nouveaux dispositifs de formation proposent de répondre à un enjeu d’insertion et d’inclusion en faisant autrement que les systèmes traditionnels.

Qu’entend-on par littératie numérique ?

En 2006, la Commission européenne publiait un cadre de référence sur les compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie. La compétence numérique figure parmi les huit compétences clés identifiées.

Celle-ci est définie de manière suivante :
« La compétence numérique implique l’usage sûr et critique des technologies de la société de l’information au travail, dans les loisirs et dans la communication. La condition préalable est la maîtrise des Technologies de l’Information et de la Communication : l’utilisation de l’ordinateur pour obtenir, évaluer, stocker, produire, présenter et échanger des informations et pour communiquer et participer via l’internet à des réseaux de collaboration. »

« Pour atteindre l’objectif d’inclusion numérique de tous les citoyens, il est indispensable, au-delà de la question de l’accès aux technologies numériques, que chacun d’entre eux puisse acquérir un éventail de compétences et de connaissances numériques afin de participer de manière effective à toutes les dimensions de la société actuelle. »

#Idées clés

• Valoriser les innovations existantes dans les écosystèmes éducatifs actuels
• Développer l’autonomisation des apprenants par le développement de méthodes et d’outils pédagogiques renforçant le pouvoir d’agir de chaque individu
• Hybrider les réseaux des systèmes éducatifs et de la médiation numérique et développer des communs partageables
• Identifier des « médiateurs-passeurs » pour faire du lien entre les attentes des publics et les besoins des territoires

 

#Défis #Initiatives

Défi : Comment faciliter les échanges entre des cultures professionnelles très différentes ?

Initiatives :
• Mise en place de Hackathon pédagogique facilitant l’échange inter-filières.

Expérience à Poitiers dans le cadre du colloque en septembre 2016 « Quand le Big Data transforme l’éducation, la formation et les apprentissages ».
→ Pour en savoir plus : www.c2e-poitiers.com/hackathon-pedagogique

• Développement par le CRI Auvergne de sessions de sensibilisation pour les médiateurs pour l’accompagnement des publics en situation l’illectronisme (illettrisme numérique) avec le Réseau Coraia.
→ Pour en savoir plus : www.cri-auvergne.org

• La plateforme Movilab propose le partage de bonnes pratiques, d’expériences, accessibles à tous en bien commun
→ Pour en savoir plus : www.movilab.org

 

Défi : Comment favoriser l’usage du numérique dans les systèmes éducatifs ?

Initiatives :
• Décloisonner les niveaux de formation autour d’un projet commun.
La création d’un jeu vidéo à l’échelle inter-régionale et inter-filière par l’association ECDC (Éduquer, Créer, Divertir, Cultiver) propose d’expérimenter une nouvelle façon d’enseigner.
→ Pour en savoir plus : www.ecdcsite.wordpress.com

• Le Tiers-Truck reprend l’idée des camions itinérants proposant des services numériques de proximité. Il forme et accompagne les territoires aux pratiques, usages et outils numériques. Il intervient, notamment dans les écoles, pour faire découvrir au plus grand nombre des expérimentations numériques : ateliers d’initiation à la fabrication numérique (impression 3D), à la programmation logicielle, à la petite électronique (objets connectés…) et à la cartographie participative à destination de tout public.
→ Pour en savoir plus : www.tierstruck.org/fr

 

Défi : Quels dispositifs innovants pour faciliter l’accès à la formation et à l’insertion professionnelle tout au long de la vie ?

Initiatives :
• Réseau des « Grandes Écoles numériques » et démonstrateur lozérien avec Còdi n camp.

Développement de formation immersive, innovante, sans pré-requis et accessibles à des publics éloignés de l’emploi et de la formation.
→ Pour en savoir plus : www.grandeecolenumerique.fr & www.codincamp.fr

• Jobcamp : accompagnement des demandeurs d’emploi. Zoomacom a créé le premier espace de coworking dans la Loire qui leur est destiné pour faciliter l’accès à la formation et à l’emploi.
→ Pour en savoir plus : www.zoomacom.org/tag/jobcamp
 

Les Petits Débrouillards est un réseau national de culture scientifique et technique. Association créée en 1986, elle est aujourd’hui le premier réseau national d‘éducation populaire à la science et par la science, d’éducation au développement durable et de médiation scientifique. Son action repose sur 3 axes : éducation au numérique, éducation aux transitions et éducation au vivre ensemble.

« L’innovation pédagogique est innovante par rapport à un contexte, une temporalité. Elle ne l’est pas en soi. Il faut le temps d’expérimentation, le temps de la rencontre, celui du croisement entre les cadres respectifs. Un véritable besoin sur un territoire permettra d’identifier les points de convergences entre les structures. »

Laure Digonnet
Les Petits Débrouillards