Apprendre à se défendre pour éviter le pire, une nécessité contemporaine

Chacun a forcément connu dans son entourage des cas d’histoires à faire froid dans le dos. Une agression dont a été victime un ami ou un proche, dans la rue ou dans les transports en commun. À vouloir croire que cela n’arrive qu’aux autres et que l’on jouit soi-même d’une bonne étoile protectrice, on en oublie qu’il est important d’apprendre à se défendre. En effet, les différents cas pratiques montrent hélas que l’on se retrouve souvent seul devant son agresseur, et que peu de passants sont disposés à prendre tous les risques pour apporter de l’aide. 

Le Jiu Jitsu Brésilien, arme efficace de self defense pour les femmes

Les femmes représentent un public particulièrement exposé à ces agressions de rue, trop souvent menées sur un critère sexiste. Pour elles, le Jiu Jitsu Brésilien peut se révéler un art martial très efficace pour se défendre en cas de mauvaises surprises. Sport de combat se pratiquant au sol, il part du postulat qu’il faut utiliser la force de l’adversaire contre lui-même, en utilisant un ensemble de points de levier. L’issue du combat doit être la maîtrise du vis-à-vis par étranglement, via des clés de bras ou encore par écrasement musculaire.

S’entraîner en configuration réelle pour se préparer au pire

De fait, les entraînements à cet art martial brésilien recourent beaucoup à la simulation de combats au sol, en général d’une durée de 5 à 10 minutes. Or, étant donné qu’une grande majorité des combats de rue finit au sol, il n’y a pas meilleure préparation qu’une mise en situation réelle. Ces entraînements peuvent paraître impressionnants pour un néophyte, néanmoins ils constituent la meilleure garantie de pouvoir être prêt le jour où ce genre de mésaventure se produit. Ainsi, contre l’insécurité de rues qui sévit de manière récurrente dans les rues de nos villes, il n’y a pas de fatalité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *