Apprenez à mieux déchiffrer les étiquettes de vos vêtements

Vous souhaitez adopter une attitude plus responsable dans votre consommation au quotidien, c’est le moment de passer à la vitesse supérieure et de ne pas seulement regarder les ingrédients qui composent votre nourriture. Être responsable dans ses achats, c’est aussi une histoire de choix de vos articles de prêt-à-porter. Pour être sûr d’avoir le bon produit dans les mains, commencez par bien lire les étiquettes.

Les indications techniques

Ce sont les plus importantes. Elles vous indiquent d’abord la composition de vos vêtements. Or certaines matières synthétiques ne sont pas réputées pour être écologiques ou certaines matières animales peuvent rebuter les amis des animaux. Ces étiquettes indiquent également la provenance de l’article afin que vous puissiez évaluer son bilan carbone. Enfin, certains textiles doivent être lavés à part, ou nécessitent un repassage systématique ce qui consomme naturellement plus d’énergie.

Cherchez la griffe

Même si l’on s’éloigne un peu de la question de l’écologie, la présence de la griffe est très importante. Certaines grandes marques de vêtements ont décidé d’adopter une charte sociale pour ne travailler qu’avec des professionnels qui offrent des conditions de travail acceptables. C’est aussi très important de combattre le travail forcé, l’esclavage ou le travail des enfants. Il serait dommage de tomber sur une contrefaçon produite par une entreprise qui ne respecte pas ces principes.

Attention aux étiquettes marketing

Certaines étiquettes ont uniquement pour objectif de vous décider à acheter le produit en vous laissant entrevoir un faux bénéfice, soit vous donnant une information partiellement erronée qui va pourtant guider votre achat. C’est le cas par exemple de celles où il est inscrit « designed in France ». La confusion avec l’indication de fabrication française est particulièrement habile, néanmoins on comprendra que la fabrication ne l’est pas. Attention également aux faux vêtements écologiques, car les règles de droit ne viennent pas encore assez encadrer ces appellations. Pour connaître les labels qui sont sûrs, n’hésitez pas à vous renseigner sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *