Astuces anti acariens : Comment purifier une chambre d’enfant ?

Les parents d’enfants allergiques aux acariens le savent très bien, venir à bout de ces bestioles est un véritable parcours du combattant ! Pourtant, c’est la seule solution pour préserver la santé de nos bouts’chou. Le point sur les astuces les plus efficaces pour lutter contre les acariens.

Piqure de rappel sur les acariens

Les acariens sont des petites bêtes appartenant à la famille des arachnides, ce qui veut dire qu’ils sont des cousins éloignés des araignées. Difficiles à distinguer à l’œil nu, ils mesurent entre 0,1 et 0,6 mm. Leurs habitats de prédilection sont notamment les endroits sombres et humides. Ils sont également très présents dans la chambre à coucher (particulièrement sur les oreillers, les couettes, les matelas…) ainsi que sur les nids à poussières (à l’instar des moquettes, des tapis et des peluches). Cette espèce se nourrit essentiellement de cellules de peau mortes, de débris d’ongles, mais aussi de poils.

Le saviez-vous ? Les symptômes de l’allergie aux acariens sont dus principalement aux excréments qu’ils produisent. Ceux-ci se dessèchent et se transforment en poussières qui pénètrent ensuite dans l’organisme.

3 astuces pour limiter au maximum la prolifération des acariens

Avant toute chose, sachez qu’il n’y a aucune solution miracle pour éradiquer complètement ces bestioles. En effet, une maison sans acariens, c’est tout bonnement impossible. Par contre, il existe plusieurs astuces pour limiter leur reproduction.

1) Contrôlez la température de la chambre !

Pour éviter le développement des acariens, maintenez toujours des conditions de température raisonnables dans la chambre de votre enfant, idéalement entre 18 et 19 °C. Ce degré freinera non seulement leur prolifération, mais sera également optimal pour la sécurité de votre petit. D’ailleurs, ce niveau de température est favorable à l’endormissement de l’enfant et lui garantira un sommeil en toute tranquillité.

2) Tournez-vous vers la bonne literie !

Cellules de peaux mortes, humidité, chaleur… le lit de votre enfant constitue un terrain de développement parfait pour les acariens. Pour limiter leur prolifération et protéger votre petit, optez pour une parure de lit pour enfant conçue en matière naturelle. Le linge de lit en coton ou en lin respire davantage et retient moins d’agents allergènes. De plus, il est disponible en de nombreux modèles et motifs pour répondre aux besoins de chacun.

Par ailleurs, si le temps fait beau, n’hésitez pas à faire sécher vos pièces de literie au soleil afin de tuer les acariens qui s’y trouvent. En effet, les irradiations UV sont mortelles pour ces bestioles.

3) Contrôlez l’humidité de la pièce !

Les acariens se développent de manière exponentielle en présence d’humidité. Il est donc nécessaire de déshumidifier la pièce. Attention tout de même à ne pas trop assécher l’atmosphère au risque d’irriter les voies respiratoires de votre enfant.

Le taux d’humidité de la chambre devrait être aux environs des 50 % pour éviter la reproduction des acariens et celle des autres agents allergènes. Pour cela, servez-vous d’un hygromètre pour mesurer l’humidité. Vous pourrez ensuite recourir à un déshumidificateur d’air pour réguler le tout. N’oubliez pas non plus d’ouvrir les fenêtres tous les matins afin de réduire l’hygrométricité de la chambre et assainir l’air. Par ailleurs, évitez d’installer des plantes d’intérieur, car ces dernières augmentent le taux d’humidité d’une pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *