Comment devenir soudeur professionnel

Un soudeur est un professionnel dont le métier est de procéder à la fusion thermique d’éléments métalliques. Il peut intervenir dans les lignes de production, les ateliers d’assemblage ou dans toutes les constructions à base de métaux. Ces multiples interventions nécessitent une aptitude et un certain savoir faire. D’où les exigences de ce métier. Dans notre article, nous allons déterminer quels sont les fondamentaux au métier de soudeur et surtout comment on le devient.

Les aptitudes d’un soudeur

Appelé à travailler dans un milieu dangereux, le soudeur doit remplir certaines conditions physiques et mentales. Sur le plan physique, il doit faire preuve d’une bonne coordination œil-main, d’un sens de la précision et de l’ordre. Malgré le port du casque, le soudeur doit être capable de supporter une lumière aveuglante et une chaleur intense. Outre cela, le soudeur doit aussi pouvoir résister aux gaz toxiques générés par la fusion des métaux. Sur le plan mental, le soudeur doit être responsable. Il lui faut prendre consciences des risques oculaires, thermiques, électriques et chimiques auxquels il est exposé. Si vous remplissez ces critères, vous pouvez vous inscrire pour suivre une formation en licence soudure.

La formation pour devenir soudeur

La formation pour le métier de soudeur est accessible aux détenteurs d’un diplôme de niveau CAP option chaudronnerie ou d’un Baccalauréat professionnel technique doté de la mention complémentaire soudage. Cette dernière se prépare en un an. La formation est basée sur l’apprentissage des procédés de fabrication, le suivi qualité ainsi que le domaine des matériaux. En dehors de cette voie, on peut accéder à la formation par le titre professionnel soudeur qui s’obtient en formation continue ou en contrat pro. Cette voie débouche sur l’obtention de deux certificats de compétences professionnelles (CCP) : souder à plat et souder toutes positions, chacun correspondant à des techniques de soudure particulières. Ces techniques sont perfectionnées lors des stages dans des sociétés de soudure. A noter enfin que pour exercer, un soudeur doit disposer d’un certificat ou d’un agrément renouvelable chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *