Comment réussir son investissement locatif dans le neuf ?

Un investissement immobilier locatif est un projet qui garantit une rentabilité s’il est bien étudié. Pour vous lancer dans l’investissement locatif dans le neuf, il est recommandé d’évaluer votre capacité d'investissement, de bien choisir l’emplacement du bien, de vous renseigner sur la défiscalisation et de contracter une garantie locative. Ce guide vous indique de manière détaillée les différents éléments à prendre en compte pour réussir votre projet.

Les bases de l'investissement

Pour tout achat immobilier, le premier élément à évaluer est votre capacité d’investissement. Il vous permet de définir votre budget, le type d’immobilier et la zone de recherche. Si vous devez contracter un crédit immobilier, il faudra vous rapprocher de votre banquier ou faire appel à des conseillers spécialisés comme le courtier en immobilier pour connaître votre capacité d’emprunt. Prenez cependant la précaution de laisser une marge pour ne pas vous retrouver dans une situation financière délicate.

Par ailleurs, pour réussir un investissement locatif, le choix de la zone géographique est un critère essentiel. Le choix le plus adéquat serait un quartier situé dans une ville ayant une croissance démographique croissant. Privilégiez les emplacements à proximité des commodités : établissements scolaires, commerces, transports, lieux de loisirs, etc. Faites ensuite un choix sélectif selon le type de client cible. Les petits logements comme les studios sont plus réservés aux jeunes universitaires et trouvent facilement des locataires dans un quartier dynamique. Pour des cadres vivant en famille, privilégiez plutôt les logements à 4 pièces proches des écoles.

Les autres critères pour réussir un investissement locatif

Investir avec un dispositif de défiscalisation, garantit un retour sur investissement sur le long terme. Pensez par conséquent à un investissement locatif en loi Pinel. Cet outil de défiscalisation vous permet une réduction d’impôts pouvant atteindre la somme de 63 000 euros. Il existe également d’autres dispositifs tels que la loi Censi-Bouvard ou la loi Malraux. Pour plus d’informations sur ces outils de défiscalisation, faites des recherches sur internet.

En outre, vous devez contracter une garantie locative pour vous couvrir en cas d’impayés. Cette mesure vous permet de percevoir vos loyers, si le locataire ne paie pas. En contrepartie, vous payez une prime d’assurance de 2 à 3 % sur le montant des loyers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *