Les astuces pour choisir sa poussette

S’il est assez aisé de choisir les indispensables pour bébé, mais aussi d’aménager sa chambre, le choix d’une poussette peut devenir vite un casse-tête chinois. Face à la multitude de modèles commercialisés, il n’est pas toujours facile de trouver la poussette idéale. Combinée, canne ou multi-place, il y a forcément un modèle de poussette qui convient aux attentes et aux besoins de chacun. Entre confort, encombrement, fonctionnalité et esthétique, gros plan sur les modèles de poussette pour faire le bon choix. 

Les modèles de poussettes 

Les poussettes classiques – comprenant un châssis et un hamac – et sont utilisables dès la naissance, à plus forte raison si le hamac s’allonge intégralement. L’enfant fera alors face à la personne qui le balade en poussette. Si ces modèles de poussettes sont traditionnels, il existe également des modèles de poussettes tartine et chocolat dits combinés. Un « pack » qui permet de combiner plusieurs types de sièges, adaptés aux différents usages et âges du bébé. Pratiques, ces modèles permettent alors de changer et de fixer au gré de ses besoins une nacelle, une coque et/ou un hamac sur le châssis. En marge, les poussettes-cannes tartine et chocolat s’avèrent utiles lorsque le bébé est devenu un jeune enfant. Malléables, transportables, passe-partout, elles pèsent surtout beaucoup moins lourd. En marge, il existe aussi des modèles qui permettent de transporter plusieurs bébés, enfants en même temps. Rapprochés, jumeaux ou triplés ont eux aussi leur place dans les poussettes. En marge, il existe également le « buggypod », qui tel un side-car pour poussette, s’y fixe pour offrir un siège supplémentaire.

Les modèles dépendamment du mode de vie

Aujourd’hui, il existe des modèles de poussettes tartine et chocolat à 3 ou 4 roues notamment. Un détail qui permet alors de s’adapter au mode de vie de chaque famille. La poussette trois roues est un modèle tout terrain et à usage plutôt rural. Elle passe partout et amortit les nids de poule qui peuvent joncher les sentiers et les trottoirs. La poussette quatre roues, plus compacte a l’avantage de s’adapter à la vie urbaine et est plus adaptée pour circuler via les transports en commun. En marge, pour une utilisation citadine, mieux vaut opter pour un modèle de poussette maniable, pas trop imposant, facile à replier et déplier et surtout, dont le châssis n’est pas à hauteur des pots d’échappement des véhicules. À la campagne, il faudra porter une attention particulière à la suspension, aux roues, au système de freinage, mais aussi au confort de l’enfant.  

Les poussettes selon les tranches d’âge

En règle générale, la nacelle est idéale pour le nouveau-né à la veille de ses six mois environ. Tel un cocon, elle permet au bébé de bénéficier de bonnes conditions de sommeil. Et c’est d’autant plus important, qu’un bébé a besoin de dormir 20 heures par jour environ. À partir de trois mois seulement, le bébé peut rester en position semi-assise et il peut alors être installé dans une coque. L’idéal pour l’installer dans la voiture puis dans la poussette sans le réveiller. Et parce qu’il grandit vite, très vite, la coque est à utiliser jusqu’à ses neuf mois environ. Au-delà de ses quatre ans, une poussette-canne dont le hamac est inclinable permet de le balader en attendant qu’il puisse faire ses premiers pas tout seul. Le tout est d’opter pour une poussette homologuée. La mention « NF S 54001 », « EN 1888 », « conforme aux exigences de sécurité » doit apparaître. Bien entendu, il convient de suivre les instructions d’utilisation, d’usage et d’entretien délivrées par le fabricant, et ce, pour assurer aussi bien le confort que la sécurité du bébé. 

Les petits plus

Pour faire le bon choix, il convient donc de combiner esthétique, design, mode de vie, confort. Et, pour parfaire le tout, les modèles déhoussables sont un plus. Et pour cause, les régurgitations sont nombreuses, les vomissements même légers peuvent l’être aussi. Du coup, rien de tel que de pouvoir laver facilement la poussette à plus forte raison si l’on ne dispose pas d’une baignoire ou d’un extérieur. En marge, rien de tel que de vérifier régulièrement l’état de la poussette – sangles, harnais, ceintures, freins notamment – afin que bébé soit en sécurité. Penser également aux accessoires comme l’ombrelle pour le protéger du soleil, l’habillage pour la pluie, le nid d’ange pour le froid, mais aussi un panier/un sac pour assurer son bien-être en transportant ses effets personnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *