Pourquoi est-il important de souscrire à l’assurance dommages ouvrage

L’assurance dommage ouvrage est une souscription qui permet de bénéficier d’une couverture en cas de sinistre pendant une durée de 10 ans après la fin des travaux. Souscrire une telle assurance vous permet de bénéficier d’une indemnisation dans les plus brefs délais. De plus, la souscription à cette assurance dommage ouvrage lorsqu’elle est encore valable permet au propriétaire d’un bien immobilier de disposer d’un argument supplémentaire au moment de la revente.

Bénéficier d’une protection sur une période de 10 ans

Comme dit plus haut, le principal avantage de souscrire à cette assurance dommage ouvrage est qu’elle vous couvre pendant une période de 10 ans. Si vous disposez d’une telle garantie, dès qu’un sinistre est avéré au bout d’une période plus ou moins courte, la compagnie d’assurances vous indemnise à hauteur des travaux qui devront être effectués dans votre habitat. Vous n’aurez pas à attendre une quelconque décision de justice pour déterminer le responsable dudit sinistre comme ce fut le cas dans le passé. De plus, vous n’aurez donc pas à avancer l’argent des travaux dans l’attente d’une décision de justice. Pour la souscription de votre assurance dommage ouvrage, faites appel à un spécialiste et demander un devis.

Obtenir une plus-value au moment de la revente

Comme cela a été dit plus haut, disposer d’une assurance dommage ouvrage vous permet de vendre votre bien immobilier au meilleur prix. Dans le cas contraire, le futur acquéreur discutera à la baisse le prix d’achat de votre maison car n’étant pas couvert par l’assurance dommage ouvrage en cas de sinistre.

Pour être en conformité avec la loi

La loi Spinetta rend obligatoire la souscription d’une assurance dommage ouvrage. En cas d’absence d’une assurance dommage ouvrage, vous subirez les foudres de la loi comme stipulés par l’article L243-3 du code des assurances. L’absence de cette assurance vous expose à une amende de 75 000 euros, ce qui n’est pas bon pour vos finances et d’un emprisonnement de 6 mois. Toutefois, cette pénalité ne sanctionne pas toute personne physique ayant pris la décision de faire construire sa maison dans le but d’en faire son logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *