Vérifiez la véracité des arrêts de travail de vos salariés avec l’aide de spécialistes

Afin de se développer comme il se doit, votre entreprise et vous-même devez pouvoir compter sur vos partenaires. En effet, sans eux, votre activité resterait au point mort, alors lorsque les arrêts de travail se font fréquents, c’est toute votre entreprise qui est menacée. Vous pouvez faire appel à des experts spécialisés dans le contrôle médical des arrêts de travail, si vous constatez des abus, 

L’absentéisme au travail : un vrai fléau pour les entreprises

Les arrêts de travail sont en hausse depuis quelques temps déjà, et le taux d’absentéisme est donc, en forte augmentation. Logique. Cependant, pour contrer ce problème, vous pouvez demander un contrôle arrêt-maladie de la CPAM. L’absentéisme au travail entraîne des conséquences négatives sur votre activité, et sur votre entreprise. En effet, vous pouvez être victime d’un problème sur votre trésorerie puisqu’il faut indemniser le salarié absent, se mettre à la recherche d’un remplaçant et le payer, ce qui demande du temps, une absence ou un retard de production qui peut engendrer les foudres de vos clients… En bref, de gros soucis pouvant être néfastes pour votre image de marque. Quoi qu’il en soit, vous pouvez douter du bien fondé d’un arrêt-maladie, et dans ce cas précis, un réseau de médecins contrôleurs peut réaliser des expertises médicales afin de contester certains dossiers auprès des CPAM. 

Levez les doutes avec l’aide d’un médecin

Effectivement, un spécialiste pourra intervenir chez votre salarié afin d’effectuer une contre-expertise. Celui-ci se rendra au domicile de votre employé dans les plus brefs délais. Ainsi, il sera plus simple de lever vos doutes. Les arrêts-maladies augmentent perpétuellement, notamment en période de vacances scolaires, alors n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour remédier à cette problématique, qui coûte cher chaque année. Une agence sera à vos côtés, et le médecin en charge de la vérification sera en mesure d’établir un diagnostic sur l’état de santé de votre collaborateur dans le but de définir si son arrêt de travail est justifié. Si ce dernier refuse de recevoir le médecin, vous pourrez cesser de lui verser son complément de salaire. Il en va de même s’il est capable de reprendre le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *